Définition d’Isoclast™ active

Isoclast™ active est un nouvel insecticide découvert et breveté par Dow AgroSciences. Il fait partie d’une nouvelle famille d’insecticides de synthèse : les sulfoximines.  Il a été développé pour protéger les principales cultures des effets économiques négatifs causés par les insectes piqueurs-suceurs.

Sur quelles cultures Isoclast sera-t-il autorisé dans l’UE ?

Isoclast sera autorisé sur : les céréales (blé, orge, avoine, seigle, triticale de printemps et d’hiver), le coton, le colza, les légumes fruits (tomates, tomates cerises, poivrons, aubergines), les cucurbitacées (concombres, melons, pastèques, courgettes), les plantes ornementales (bulbes, fleurs), les légumes feuilles (laitues, endives, chicorées, épinards), les légumes (haricots, haricots verts, pois), brassicacées (brocolis, choux, choux-fleurs), les pommes de terre, les pommes et poires,  les fruits à noyau (pêches, nectarines, prunes, cerises), les agrumes (citrons, oranges, mandarines, pamplemousses).

Important : Consultez l’étiquette pour vérifier les cultures sur lesquelles Isoclast sera autorisé en France.

Quels ravageurs sont éliminés par Isoclast ?

Isoclast lutte contre les principaux insectes piqueurs-suceurs, comme les pucerons, les aleurodes et certaines cochenilles. Il protège les cultures contre les espèces difficiles à contrôler, comme Myzus persicae, Aphis gossypii ou Bemisia tabaci qui ont développé des résistances à de nombreux autres insecticides. 

Important : Avant toute utilisation vérifiez que l’insecticide à base d’Isoclast est bien homologué dans votre pays et consultez l’étiquette du produit pour vérifier les cultures sur lesquelles il est autorisé !

Pourquoi utiliser Isoclast et quels sont ses principaux avantages ?

Isoclast est un outil important dans la lutte contre les insectes piqueurs-suceurs qui peuvent avoir des effets économiques préjudiciables considérables sur les cultures. Sa rapidité d’action et sa bonne persistance permettent de gérer de manière efficace et durable les ravageurs cibles. En tant que seul membre d’une nouvelle famille d’insecticides, Isoclast est le partenaire incontournable des rotations culturales. Il ne présente pas de résistance croisée avec les autres insecticides, ce qui permet de lutter contre les populations d’insectes résistants aux autres insecticides, notamment aux néonicotinoïdes. Isoclast est efficace à faibles doses. Il s’intègre parfaitement dans les programmes de gestion intégrée des ravageurs (IPM), il respecte les abeilles et présente un risque faible pour les organismes non cibles et l’environnement quand il est utilisé et appliqué conformément aux instructions figurant sur l’étiquette. 

Quel est son mode d’action ?

Isoclast est un agoniste très efficace des récepteurs nicotiniques de l’acétylcholine (nAChR) (IRAC Groupe 4). Il appartient néanmoins à une nouvelle famille d’insecticides : les sulfoximines (4C). Il présente une interaction complexe et unique avec le site cible du nAChR, différente de celle des autres insecticides interagissant avec ce site, notamment les néonicotinoïdes (4A), la nicotine (4B), les buténolides (4D) et les mésoioniques (4E). C’est à ces différences structurelles significatives qu’Isoclast doit son mode d’action unique et ses propriétés environnementales. Ces différences ont été clairement établies par l’IRAC, le comité d’action contre la résistance aux insecticides chargé de la classification des substances actives, et publiées dans la littérature scientifique. 

Isoclast est-il un néonicotinoïde ?

Non. Isoclast appartient à une nouvelle famille chimique d’insecticides : les sulfoximines.  Il est actuellement le seul membre homologué de cette classe et il appartient au sous-groupe 4C de la classification IRAC. Les néonicotinoïdes appartiennent à une famille différente qui comprend plusieurs insecticides sur le marché. Les néonicotinoïdes appartiennent au sous-groupe 4A de la classification IRAC. Isoclast est non seulement structurellement différent des néonicotinoïdes, mais il se lie aussi différemment aux sites de liaison du nAChR, comparativement aux autres agonistes du nAChR, dont les néonicotinoïdes.  Il est métabolisé différemment par les insectes, avec pour conséquence l’absence de résistance croisée avec les autres produits, notamment les néonicotinoïdes.

Quel est le mode d’action d’Isoclast ?

Isoclast permet de lutter contre les insectes piqueurs-suceurs cibles par contact et par ingestion. Il est également diffusant ascendant, mobile dans le xylème et translaminaire, ce qui signifie qu’il peut détruire les insectes cibles qui ne sont pas en contact direct avec le produit pulvérisé (comme ceux qui se trouvent dans le feuillage ou même sous les feuilles) lorsqu’ils se nourrissent de la sève des plantes traitées. Isoclast offre une excellente action de choc et une bonne persistance d’action.

Qu’est-ce que l’action de choc d’Isoclast ?

Isoclast est rapide d’action. Il agit dès son application sur la plante et dès qu’il entre en contact ou est ingéré par les ravageurs. Il possède une excellente action de choc, ce qui signifie que les populations de ravageurs diminuent immédiatement. Son efficacité maximale intervient normalement au bout de 2 à 3 jours.

Existe-t-il des solutions de protection des cultures en remplacement d’Isoclast ?

Oui, mais l’utilisation d’Isoclast permettra de réduire l’utilisation de produits ayant un profil environnemental moins favorable. En tant que premier et unique insecticide de la famille des sulfoximines, Isoclast est très efficace contre les populations d’insectes piqueurs-suceurs résistants aux autres insecticides. 

Quelle est la température extérieure idéale pour appliquer Isoclast (mini. et maxi.) ?

Isoclast agit dans les conditions normales de croissance de la culture, idéalement entre 10 °C et 30° C.

Est-il possible d’utiliser Isoclast en goutte-à-goutte ou par arrosage du pied ?

Les applications par goutte-à-goutte ou au sol n’ont pas été demandées en Europe.

Quand faut-il appliquer Isoclast ?

Le produit est efficace sur la plupart des stades de croissance des ravageurs, mais il marche le mieux sur les stades jeunes ou immatures, quand la pression parasitaire n’est pas encore trop forte. Nous recommandons donc un suivi afin de déterminer la période de traitement optimale.

Est-il nécessaire d’utiliser un adjuvant ?

Le produit est autorisé à la vente tel quel, mais si les pratiques locales ou votre conseiller suggèrent qu’un adjuvant serait utile en fonction de la situation (cochenilles sur les agrumes ou aleurodes sur les légumes), il peut être judicieux de suivre ce conseil, car plusieurs essais ont prouvé l’effet bénéfique des adjuvants.

Isoclast peut-il être utilisé en mélange extemporané avec des fongicides, des insecticides et des engrais ?

Merci de consulter l’étiquette pour les mélanges autorisés.

Isoclast respecte-t-il les pollinisateurs ?

Isoclast a été utilisé sur des millions d’hectares dans le monde entier pendant plusieurs années sans qu’on ait signalé d’effets néfastes sur les abeilles, et les autres insectes pollinisateurs, même sur les cultures en floraison.

Isoclast est-il sans danger pour les cultures ?

Isoclast est sélectif des cultures sur lesquelles il est autorisé, quand il est utilisé conformément aux instructions figurant sur l’étiquette.

Isoclast a-t-il un effet négatif sur le comportement de reproduction et d’alimentation des abeilles ?

Dow AgroSciences a conduit des études de résidus dans le pollen et le nectar. Aucun impact du pollen et du nectar collectés sur les plantes traitées avec Isoclast n’a été noté sur les abeilles ouvrières et le couvain.  Les données disponibles indiquent que lorsqu’Isoclast est utilisé conformément aux instructions de l’étiquette, il n’a aucun effet négatif à long terme sur la santé des colonies d’abeilles.

Isoclast entraîne-t-il des phénomènes de pullulation des ravageurs ?

À ce jour, aucun phénomène de pullulation n’a été détecté avec Isoclast.

Quel est le délai sans pluie d’Isoclast ?

Le délai sans pluie d’Isoclast est d’une heure.

Combien de temps après le traitement les ouvriers peuvent-ils pénétrer dans le verger ou la serre ?

Le niveau de risque est acceptable dès que le produit pulvérisé est sec.  Les tâches peuvent donc reprendre sans effet néfaste pour la santé humaine. Les niveaux de risque ont été évalués en fonction des exigences européennes.  Consultez l’étiquette pour vérifier les exigences locales.

Quel est le rôle d’Isoclast en agriculture durable ?

Dow AgroSciences s’engage à trouver des solutions à la demande croissante en nourriture et en produits agricoles, dans un contexte de ressources naturelles de plus en plus rares et de menaces qui pèsent sur les abeilles et leur santé. Isoclast est la solution très attendue au problème de lutte contre les ravageurs piqueurs-suceurs, même ceux résistants aux insecticides de référence du commerce. En luttant contre ces ravageurs, les produits phytosanitaires tels qu’Isoclast protègent les rendements et la qualité de la récolte, au bénéfice des consommateurs. L’utilisation rationnelle de produits de protection des plantes, dans le contexte des systèmes de gestion intégrée des ravageurs, contribue à diminuer le défrichage de nouvelles terres agricoles.  Conjointement à des pratiques culturales adaptées, l’utilisation d’insecticides comme Isoclast permettra d’augmenter la productivité et de soutenir l’agriculture durable. 

Isoclast est-il sans danger pour la santé humaine ou animale ?

Isoclast a été autorisé par les autorités européennes comme étant sans effet préjudiciable sur la santé humaine et animale, comme le confirme sa classification officielle en produit non cancérigène, non mutagène et non toxique pour la reproduction.

Isoclast répond-il aux nouveaux critères de la législation de l’UE ?

Isoclast s’appuie sur un dossier scientifique complet et documenté qui a répondu à toutes les conditions d’homologation de l’UE, comme l’ont confirmé les autorités européennes.  En outre, la substance est classée comme non cancérigène, non mutagène et non toxique pour la reproduction (classification de l’Agence européenne des produits chimiques).

Existe-t-il des limites maximales de résidus (LMR), ou des tolérances à l’importation, pour Isoclast ?

De nombreuses LMR/tolérances à l’importation ont été fixées au niveau mondial.

J’ai entendu parler du sulfoxaflor. Pourquoi utiliser Isoclast au lieu de sulfoxaflor, le nom de la substance active ? 

Isoclast™ active est le nom de la marque, sulfoxaflor est le nom commun approuvé par l’ISO.  Dow AgroSciences a créé des marques commerciales pour ses quatre dernières substances actives (Arylex™ active, Isoclast™ active, Rinskor™ active et Inatreq™ active), dans le but de permettre à ses clients dans le monde entier de mieux comprendre ses technologies et de reconnaître les produits qui contiennent ces substances actives. 

DEMANDEZ AUX SPÉCIALISTES

Si vous ne trouvez pas ici la réponse à votre question, n’hésitez pas à nous contacter et nous vous répondrons dans les meilleurs délais.